Guide branding : 5 pistes pour renforcer son image de marque

Bien que toutes les entreprises, passés dix ou vingt ans d’existence, voient leur image de marque se ternir, certaines entreprises sont, par nature, soumises à une obsolescence programmée rapide. C’est notamment le cas dans le secteur technologique, dans l’IT, le digital et le numérique où l’innovation a été posée en principe : sous l’influence des startups puis des licornes, les entreprises tech doivent sans cesse se réinventer. Rester à la page et user, comme leurs concurrents moins matures, du même vocabulaire ainsi que de technologies innovantes est nécessaire pour convaincre aussi bien les clients, les talents du secteur comme les investisseurs. Pour bien des entreprises, ESN ou non, renforcer son image de marque s’avère ainsi une problématique cruciale. Pour y parvenir, elles doivent alors redoubler d’efforts en interne pour conserver un produit orienté métier, développer de nouvelles fonctionnalités, mais surtout faire transparaître leurs efforts via une communication et un marketing efficaces. Vous êtes en manque d’idées pour dynamiser votre image de marque ? Nous vous livrons dans ce guide complet 5 pistes à explorer pour donner un coup de frais à votre branding en ligne et demeurer au top !

Voir aussi à ce sujet : Comment communiquer quand on est une ESN à l’ère des startups ?

Astuce branding #1 | Un site internet, le reflet de votre entreprise, le centre névralgique de votre business en ligne

Posséder un site n’est plus une option pour les entreprises en 2021.

Il paraît difficile en effet d’être une entreprise du numérique (ESN, SSII, cabinet de conseil ou d’ingénierie, startup) sans site tant, dans notre conception, le site web est un prérequis à la création d’entreprise. C’est un fait : les entreprises en bonne santé investissent dans leur site web !

Plus qu’une case à cocher pour se donner bonne conscience, le site web institutionnel offre bien des avantages à souligner :

  • Il centralise toutes les informations de l’entreprise disponibles en ligne. Les différents canaux de communication de l’entreprise (comme les réseaux sociaux, le blog ou la newsletter) partent ou pointent vers le site internet.
  • S’il est bien référencé sur Google sur des mots-clefs stratégiques, le site internet attire également des internautes à lui grâce au référencement naturel. Ces visiteurs forment la base de futurs prospects, leads qualifiés et clients de l’entreprise.
  • Le site web est également un atout clef pour la marque employeur : les personnes en recherche d’emploi le visitent dans l’espoir de jauger les méthodes de travail et de découvrir l’ambiance qui règne en interne. Alors qu’il est de plus en plus difficile d’embaucher de la main-d’œuvre qualifiée, un site dynamique et riche peut aider les ressources humaines lors des campagnes de recrutement.

Votre site est ainsi le reflet de votre société. Il peut devenir votre meilleur allié comme votre pire ennemi. Aussi, pas question de le négliger si vous désirez être perçu positivement par votre écosystème, vos clients, vos partenaires commerciaux ainsi que vos salariés !

Les critères d’un bon site : pensé UX et customer centric, contenu léché, SEO, design propre et cohérent avec le cœur de métier

Bien qu’il soit impossible de donner une recette préfabriquée pour créer LE site parfait – tant les besoins et les goûts varient d’une entreprise à l’autre, d’un secteur d’activité à l’autre – un « bon » site valide cependant certains critères objectifs :

  • Il est techniquement irréprochable : le code est propre, il se charge rapidement afin de permettre aux moteurs de recherche de l’indexer facilement. Son architecture est claire, lisible. Il est conçu de manière à faciliter la navigation de l’internaute (conçu UX pour user experience) et des robots. Bref, de solides fondations techniques à partir desquelles on implémente toutes les fonctionnalités désirées.
  • Un bon site est cohérent avec le secteur d’activité de l’entreprise et avec la charte graphique corporate : sans forcément nécessiter de le surcharger en visuels, un bon site donne envie de se promener sur ses pages. Les couleurs, l’agencement des images et les effets graphiques dégagent une impression d’harmonie. Il n’y a rien de plus ennuyant qu’un site qui tente d’en mettre plein la vue en redoublant d’effets inutiles, juste pour justifier le budget qui a été nécessaire pour sa création. La tendance actuelle est justement aux designs minimalistes qui mettent les contenus écrits en valeur.
  • Le contenu textuel est sans doute, après la base technique, le second volet le plus important d’un site qui marche. En effet, même si votre site est graphiquement innovant, si les textes sont peu clairs, manquent d’éloquence ou de persuasion, ne parlent que de vous et pas des besoins de vos prospects, sont truffés de fautes, alors l’internaute n’aura aucune envie de vous contacter ou de vous acheter. Selon vos objectifs, nous vous recommandons d’investir dans des contenus optimisés pour le référencement naturel (SEO). Un peu d’émotion et de style, ou de persuasion, grâce à des sections copywritées ou narrées, apportent de l’originalité et contribuent à dynamiser votre image. Un exemple de ce qu’est une page en mode narration ou storytelling ? C’est ici. La rédaction web SEO et éloquente est notre spécialité chez Koïné. Aussi, il serait dommage de ne pas en profiter ! 😉

Astuce branding #2 | Une charte graphique et éditoriale homogène partout sur internet pour véhiculer et vivifier votre image de marque

La charte éditoriale et la charte graphique sont les véhicules privilégiés de l’image de marque d’une entreprise. Il s’agit des codes visuels et textuels qui transcrivent et véhiculent la philosophie, les valeurs et la manière de fonctionner d’une entreprise partout où cette dernière est présente.

Concrètement, les chartes éditoriales et graphiques permettent de gagner du temps en unifiant le texte et les visuels d’une entreprise. Elles aident également les collaborateurs de l’équipe communication à s’approprier et décliner l’identité de l’entreprise.

Si posséder et décliner sa charte éditoriale et sa charte graphique sur son site institutionnel est capital pour rajeunir son image d’entreprise, n’oubliez pas non plus d’adapter vos visuels et textes sur les autres canaux qu’investit l’entreprise.

Tout ce qui est publié sur internet par votre entreprise demeure, est lu et transmet votre image. Aussi, votre façon d’écrire, vos couleurs et vos visuels doivent rester cohérents et harmonieux d’un canal à l’autre. C’est notamment le cas sur les réseaux sociaux où certaines entreprises, en testant trop souvent de nouveaux formats et nouvelles idées, diluent leur cohérence au profit d’une originalité qui distrait et embrouille les prospects.

Plus vous parvenez à créer une homogénéité partout où vous allez sur internet, plus votre image de marque se renforce.

Renforcer son image de marque pour booster les ventes : une image de marque forte accompagne la croissance et le développement des entreprises

Dans les secteurs technologiques, trop peu d’entreprises choisissent de travailler leur image de marque. Ces entreprises se contentent de discours formels, corporate, et de visuels de banque d’images gratuites aux motifs archi-technologiques… Ce faisant, ces entreprises se ressemblent toutes, d’autant qu’il est parfois difficile de discerner les différences entre tel ou tel produit.

Même si l’innovation est posée en principe comme le fondement du secteur technologique, il est rare, voire quasi impossible, de proposer un service totalement innovant. Des concurrents vendent certainement, peu ou prou, un outil similaire avec un packaging légèrement différent. Dans ce cas, comment se différencier et devenir le choix naturel de ses prospects ?

La réponse : par votre image de marque. Investir un peu de temps et d’argent dans sa communication vous assure de bâtir une image de marque forte qui s’impose.

Ne vous y méprenez pas : ce n’est pas parce que les entreprises célèbres sont puissantes que leur marque perce et s’impose dans un secteur et dans la tête des clients. Non, c’est l’inverse qui se produit en réalité ! Parce qu’une entreprise réussit à se singulariser, à bâtir une identité bien à elle, elle se transforme et fédère progressivement une cohorte de clients fidèles. Ces clients fidèles sont ensuite à même de créer une communauté active sur internet. Ils deviennent des ambassadeurs de la marque, participant, sans frais supplémentaire pour l’entreprise, à la croissance !

Les exemples ne manquent pas.

  • Je vous dis jaune et bleu, familial, chaleureux, en kit, parfois drôle, simple, abordable = Ikea
  • Rouge, blanc, formes douces, ondulations, ton familier, détendu, relax, boisson = Coca Cola
  • Blanc, pureté, techo-minimalisme, expérience transcendante, racé, premium = Apple

Astuce branding #3 | Fédérer une communauté autour de sa marque sur les réseaux sociaux

Ce n’est un secret pour personne : être actif sur les réseaux sociaux est devenu presque obligatoire pour les entreprises atteignant un certain niveau de développement. En effet, les réseaux sociaux sont aujourd’hui un moyen de communiquer avec ses clients et ses prospects. Les entreprises ont donc tout intérêt à profiter de l’engouement suscité par les réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux permettent de partager rapidement de l’information. Leur dynamisme séduit les plus jeunes et moins jeunes : aujourd’hui, pas moins d’un français sur deux consulte journellement ses comptes réseaux sociaux. Les utilisateurs des réseaux sociaux y suivent l’actualité de leurs personnalités, influencers mais aussi leurs marques préférés. Chaque jour, des milliers de prospects s’engagent en début de tunnel de conversion sur les réseaux sociaux où ils se renseignent sur les produits et les marques qui les intéressent.

Aussi, intégrer les réseaux sociaux dans sa stratégie de communication est profitable aux entreprises qui souhaitent booster leur visibilité mais également donner un coup de frais à leur image de marque. Il s’agit également d’un moyen commode pour augmenter les ventes, que ce soit en B2C comme en B2B.

Chaque réseau social est un royaume avec sa population et ses codes : choisissez vos réseaux sociaux selon vos objectifs marketing

Il existe une grande variété de réseaux sociaux. Chacun d’entre eux possède ses codes propres, sa population et ses formats de prédilection. Il n’y a pas de réseaux sociaux mieux que d’autres : vous devez investir le ou les réseaux sociaux qui correspondent à vos objectifs et à vos possibilités de création.

Parmi les plus communs, nous pouvons citer :

  • LinkedIn, exclusivement B2B, qui est le réseau social de l’entrepreneuriat et du monde des affaires par excellence. 17 millions de français y sont inscrits. Si vous êtes une startup ou une entreprise issue du milieu de la technologie, des affaires, de la communication de la bancassurance, vous avez tout intérêt à en faire votre repaire. LinkedIn est en outre un excellent moyen de rester à la page sur les secteurs et les technologies qui vous intéressent.
  • Malgré le vieillissement de sa communauté, Facebook demeure un réseau social de choix. En effet, c’est pas moins de 38 millions d’utilisateurs qui s’y connectent chaque mois en France (ils sont en tout 2,2 milliards de personnes à travers le monde, imaginez !). Facebook abrite majoritairement des particuliers (cible B2C) mais aussi des TPE, PME et artisans ou travailleurs indépendants.
  • On ne présente plus Youtube, cette plateforme vidéos qui s’est imposée comme une référence au cours des quinze dernières années. Impossible de passer à côté si vous comptez vous lancer dans la production de contenus vidéos.
  • Instagram, quant à lui, gagne en vitesse. Au départ, ce réseau social était dédié au partage de photos. Aujourd’hui, Instagram donne de plus en plus d’importance au partage de vidéos et de stories.
  • Tik Tok est le réseau social idéal si vous souhaitez vous adresser à des clients jeunes. Son format de prédilection ? Les courtes vidéos. Trente secondes de vidéo, pas plus !
  • Twitch, le réseau social inspiré du monde du gaming, est idéal pour vos webinaires. Grâce à son chat intégré pendant vos lives, échangez avec vos clients pour créer un format interactif unique.

Astuce branding #4 | Elaborer une stratégie d’Inbound Marketing pour devenir le choix naturel de ses prospects

La société de consommation a entraîné une augmentation sans précédent des publicités. On les voit partout : dans la boîte aux lettres, dans les magasins, dans la rue, dans la boîte mail.

Aussi, avec le temps, les consommateurs sont devenus méfiants à l’égard des publicités, raison pour laquelle les marketeurs ont réfléchi à de nouvelles méthodes pour attirer les clients sans prospection active. C’est ainsi que l’Inbound Marketing, qu’on pourrait traduire par marketing entrant en français, est né.

Finies les publicités pop-up, les flyers envoyés par milliers dans les boîtes aux lettres physiques ou numériques, le démarchage téléphonique. L’Inbound Marketing consiste à donner envie au prospect d’acheter sans l’avoir au préalable contacté directement. C’est le prospect qui montre son intérêt à l’entreprise. Au lieu de démarcher comme dans l’Outbound Marketing, le commercial n’intervient qu’en dernier recours auprès des leads les plus qualifiés.

L’Outbound Marketing concerne la prospection tandis que l’Inbound Marketing est une stratégie d’attraction.

Cependant, loin de s’opposer de manière radicale, Inboud Marketing et Outbound Marketing travaillent ensemble de façon complémentaire : bien maîtrisées, ces deux techniques permettent de bâtir des tunnels de vente d’une efficacité redoutable à même d’attirer, de convertir puis de fidéliser vos clients.

Pour aller plus loin encore : Comment augmenter ses ventes grâce au marketing digital et à la création de contenu

L’Inbound Marketing : le meilleur des outils digitaux au service de votre image de marque

Les leviers de développement en Inbound Marketing sont nombreux. Pour la plupart, il s’agit d’outils digitaux que vous pouvez activer pour vivifier et propager votre image de marque sur le web. Ainsi, en cumulant les canaux et les outils, vous serez en mesure d’attirer davantage de prospects de plus en plus qualifiés, dont certains viendront rajeunir le portefeuille client.

Il est évidemment impossible d’être présent partout. L’idée est plutôt ici de proposer des pistes de réflexion et de donner une vision globale des outils marketing utilisés par les entreprises, en général, pour leurs campagnes Inboud Marketing :

  • Le référencement naturel, appelé SEO, est un ensemble de techniques visant à améliorer la position d’un site (ou d’un contenu spécifique) sur les moteurs de recherche. Le SEO est un enjeu technique capital pour toutes les entreprises présentes sur internet. C’est le gage de ne pas passer derrière des concurrents placés sur les même mots-clefs que vous. Le SEO apporte du trafic sur votre site. Après tout, un site non fréquenté serait inutile, n’est-ce pas ? ;
  • Le référencement payant, appelé SEA, concerne les publicités payantes passées sur les moteurs de recherche. Votre site est alors placé temporairement en tête de liste sur un ou plusieurs mots-clefs. L’équivalent existe également sur les réseaux sociaux. On parle alors de SMA pour Social Media Advertising. Les noms des dispositifs ne vous sont sans doute pas inconnus : Facebook Ads, LinkedIn Ads, etc.
  • Les newsletters (infolettres en français) qui visent à envoyer des informations pertinentes utiles à une liste de prospects afin de cultiver leur intérêt pour vos services ;
  • La mise à disposition d’un lead magnet, généralement un livre blanc ou un petit guide donnant aux prospects les principales réponses à leurs questions et vous positionne comme expert sur le sujet ;
  • La création de contenus, notre fer de lance, à décliner sur plusieurs canaux (site institutionnel, réseaux sociaux, media en ligne, plateformes de visionnage) mais également sous plusieurs formats différents (articles, podcasts, webinaires, conférences, vidéos).
  • Citons d’autres tendances qu’il serait trop compliqué de développer dans cette partie comme l’affiliation, les partenariat avec des influenceurs, l’emotional marketing

Astuce branding #5 | Du partage de contenus à haute plus-value sous un format tendance

Nous venons de le voir, la création de contenus (ou content marketing en anglais) fait partie des outils d’Inbound Marketing possibles. Elle est d’ailleurs considérée comme l’une des plus efficaces : il s’agit d’ailleurs de LA technique à laquelle on pense spontanément lorsqu’on pense Inboud Marketing. Mais qu’est-ce que c’est, précisément ?

La création de contenus consiste à mettre à disposition de ses clients ou de ses prospects des informations qui leur seront utiles dans leur processus d’achat. Pour apprendre à écrire vos propres contenus, je vous renvoie à ce petit article ici.

On sait en effet aujourd’hui qu’un prospect utilise internet en amont de tout achat potentiel. Il consulte alors trois ou quatre sources différentes pour comparer les fonctionnalités et les prix des différents produits qui l’intéressent. Il surfe également sur les réseaux sociaux des entreprises à la recherche d’avis clients ou de retours d’amis.

Une stratégie de création de contenus adéquate permet aux marques de se positionner lors de cette étape clef qui représente tout de même 70% du processus de vente ! C’est l’occasion de mettre en avant les produits mais aussi, et surtout, l’expertise d’une entreprise.

Le prospect cherche à être mis en confiance, à être rassuré. En créant des contenus personnalisés, adaptés à ses questions concrètes, se bâtit la première marche nécessaire de la relation commerciale.

Un contenu pour les attirer tous : une stratégie de création de contenus à déployer partout sur la toile au service de votre image de marque

Ainsi, si vous souhaitez démarrer l’Inbound Marketing, je vous conseille de commencer d’abord par mettre en place une stratégie de création de contenus.

La stratégie est le plan d’action. Elle permet de :

  • Se fixer des objectifs à court, moyen et long terme ;
  • Se fixer des indicateurs clefs de performances (ICP ou KPI) afin de mesurer, durant toute l’expérimentation, l’accomplissement des différents objectifs ;
  • Choisir l’angle et le ton de ses communications : quelle impression voulez-vous faire passer à vos prospects ? Mettre en avant le professionnalisme, votre expertise, l’aspect engagé de votre marque ou la proximité avec vos clients ? Comment y parvenir ? ;
  • Déterminer vos cibles privilégiées et élaborer vos premiers persona correspondants ;
  • Déterminer les canaux les plus adaptés pour faire passer votre message aux bonnes personnes.

La stratégie se concrétise ensuite via un plan de communication. Dans ce dernier, on élabore précisément les différents types de contenus qu’on souhaite publier sur tel ou tel canal. Parce que chaque canal est différent, les formats, les tons et les publics cibles doivent être ajustés précisément.

D’autres éléments comme une charte éditoriale et un audit de la communication sont également très utiles avant de démarrer une stratégie de création de contenus. Plus tard, quand les contenus sont achevés, ces derniers sont généralement inscrits dans le planning éditorial. Vous assurez ainsi la continuité de la publication et savez si vous êtes en retard. Plus d’excuses, donc, pour ne pas démarrer la création de contenus !

Ces éléments paraissent contraignants au premier abord mais ils assureront et sécuriseront les résultats de vos actions. Le succès ne tombe pas de nulle part. C’est du moins mon avis et celui de Louis Pasteur dont la citation « Le hasard ne sourit qu’aux esprits bien préparés » est passée à la postérité.

Ne laissez pas votre image de marque en stand by. Faites la travailler dans le sens de l’acquisition et de la fidélisation client car bien maîtrisée, elle vous offrira de nombreux avantages :

  • Vous différencier de vos concurrents ;
  • Vous singulariser (la nuance est importante) ;
  • Attirer de nouveaux clients ;
  • Servir à rallier autour de votre entreprise un écosystème entrepreneurial et ainsi être mieux identifié dans votre secteur par vos concurrents, fournisseurs, partenaires et, au final, par vos clients ;
  • Créer une dynamique positive autour de vous à même de fédérer des salariés et clients pour les convertir en ambassadeurs de la marque.

Le travail sur l’image de marque ne doit pas être négligé. Toutes les grandes entreprises possèdent une image de marque forte, bien définie au préalable, sur laquelle elles ont bâtit leur succès.


Besoin de développer votre image de marque ? Koïné Rédaction est là pour vous accompagner. Contactez-nous.

Bibliographie

Voici les ressources qui nous ont été utiles pour écrire cet article.

https://www.squid-impact.fr/vieillissement-de-marque-comment-la-rajeunir/#Revoyez_vos_strategies_Marketing

https://www.salesforce.com/fr/blog/2020/06/pourquoi-investir-les-reseaux-sociaux.html

https://www.codeur.com/blog/tendances-reseaux-sociaux/