La recette pour écrire des contenus authentiques et impérissables

Au fond d’un placard, derrière des saladiers en verre, ma grand-mère avait coutume de ranger son livre de recettes. Il ressemblait à un album photo ou à un vieux grimoire surmonté d’une couverture en cuir marron. À l’intérieur, grand-mère y avait consigné de son écriture d’écolière ses recettes fétiches, notamment de ces plats régionaux qui sont restés gravés dans ma mémoire et me rappellent instantanément mon Alsace natale. Avec le temps, elle avait collecté nombre de recettes provenant d’amis ou encore de voisins. Les pages y étaient garnies d’annotations et entre deux feuillets se trouvaient également des coupures de journaux ou de magazines vieillis. L’odeur de ce grimoire n’était pas agréable mais les secrets qu’il contenait étaient, eux, inestimables. Aujourd’hui, j’ai eu envie de rendre hommage à mon aïeule à travers un billet léger sur les bases du content marketing. Découvrez ma recette pour élaborer vous-même des contenus qui déchirent ! Vous le constaterez : peu d’ingrédients différents mais un soin infini dans leur combinaison vous permettra d’élaborer un plat dont les arômes resteront frais et inchangés malgré le temps qui passera. La recette artisanale du contenu qui fait date, c’est ici, en exclusivité, sur Pimp my contenu ! Ce petit guide en content marketing vous donnera avec humour les bases de la création de contenus écrits.

Comment augmenter ses ventes grâce au marketing digital et à la création de contenu

Les ingrédients de la recette pour écrire des contenus qui attirent et fidélisent vos lecteurs dans le temps

Même si je cuisine peu (ou du moins pas aussi bien que ma grand-mère), j’en sais assez pour reconnaître ces recettes si simples en apparence mais qui envoient une claque à leurs goûteurs tant leur résultat est sans commune mesure avec leur version industrielle ; de ces escalopes à la milanaise, poulets basquaise, bœufs bourguignons ou ratatouilles qui nous font saliver jusque dans nos rêve car ils nous rappellent la cuisine simple de mamie, minutieusement préparée dans de grosses casseroles en fonte.

J’espère pouvoir transmettre à d’autres quelques conseils pour rédiger des contenus à même de se conserver dans le temps ; des contenus mijotés aux petits oignons, dont le fumet attire puis convertit des prospects fins gourmets en quête d’informations croustillantes et juteuses à se mettre sous la dent.

Le secret de la recette réside dans la combinaison et l’équilibre des différents ingrédients qui la composent : un sujet frais rehaussé par une pointe de copywriting, saisi au four SEO puis bien présenté dans votre plus belle vaisselle. Jetzt geht’s los ![1]

Un sujet d’origine contrôlée : frais, pas trop faisandé et que vous connaissez bien, la base de la recette pour écrire des contenus soi-même

Le sujet (ou la thématique) est au contenu ce que la farine est au pain : l’ingrédient clef, sa base, ses fondations. De la qualité de cette farine dépendra la qualité finale du contenu en question.

La thématique que vous choisissez pour votre ou vos contenus oriente le travail à réaliser par la suite. Difficile en effet de se lancer dans la recette sans savoir quelle farine on compte utiliser ! Pas d’idée préalable de sujet ? Pas de contenu juteux.

Une personne d’expertise ou un informateur fiable qui vous transmet son savoir est crucial à cette étape, car même si vous rédigez un contenu grand public – assez simple en apparence – vous devez être en mesure d’appréhender la complexité du sujet dans son ensemble. Il s’agit du même travail que celui réalisé par un vulgarisateur, ce professionnel de la communication souvent mésestimé dans le secteur de l’IT, des sciences et de la santé.

De simples exposés sur la thématique, on en trouve, ici et là. C’est du réchauffé ! En revanche, un billet, même bref, qui explique les principales problématiques liées à la thématique est un vrai plus.

Racontez-nous pourquoi la filière perdure, ou, au contraire, comment et pourquoi elle est amenée à se transformer : vous ne devez pas juste rédiger sur votre sujet instant mais le replacer dans un contexte. Dans l’histoire d’une entreprise, dans l’histoire d’un secteur, dans l’histoire de la vie d’une personne.

Ensuite, retirez les écailles, les plumes, les poils, les sabots, la queue, les abats et les parties les moins nobles de votre sujet pour n’en garder que la chair. Pas de chichi, pas de superflu, pas de paragraphe de remplissage.

Un brin de granularité : le fiel du copywriter pour aider le sujet à développer ses arômes

Les contenus saturent le web. Aussi, pour se démarquer, posséder un style propre, un rythme adapté, une fluidité travaillée, voire un ton qui sort de l’ordinaire, vous assure de forger un contenu dont se dégagera une personnalité qu’on remarquera. C’est cette dernière, issue de votre plume, qui vous permet d’allumer une petite étincelle dans le cerveau de votre cible ou de votre prospect, d’où l’intérêt du copywriting pour nourrir la granularité du contenu à produire.

Le copywriting, ou écriture publicitaire en français, n’a pas que la vente pour unique finalité. On désigne plus largement sous ce terme l’écriture utilisée par les entreprises pour leur business, pour susciter une action précise à la lecture d’un texte.

L’écriture publicitaire se situe à mi-chemin entre la littérature et la communication pure.

Afin d’aiguiser son tranchant, l’écriture publicitaire puise dans les sources de plusieurs disciplines des sciences humaines : psychologie, littérature, marketing, rhétorique, etc. Le copywriter use de l’écriture comme d’une arme au service des entreprises et de la bonne cause.

En bref, et vous l’avez compris : c’est de cette richesse intrinsèque au copywriting dont je parle ici. Le fiel de copywriter devient l’ingrédient piquant – meilleur que le gombo ! – qui rehausse le goût d’un contenu impérissable.

Cuisson SEO à cœur : impératif pour passer la barrière des algorithmes SEO et booster le référencement naturel de votre contenu dans la recette pour écrire des contenus professionnels

Après l’étape de la marinade survient l’étape purement technique – mais essentielle – qui finalise un contenu. Je parle bien sûr de sa cuisson ! Cependant, pas de CMS cheap en guise de poêle. Non ! Il vous faut un four ou une poêle à revêtement SEO afin d’optimiser le temps de cuisson de votre contenu et de bien le saisir à cœur.

Le SEO, de Search Engine Optimization, désigne l’ensemble des règles qui président l’indexation des contenus sur les moteurs de recherche sur internet.

Créer du contenu et le publier sur son CMS (type blog WordPress) ne suffit pas à ce qu’un internaute puisse le trouver en tapant les mots-clefs qui concernent votre contenu. Il ne suffit pas non plus de tartiner les mots-clefs de votre contenu en long, en large et en travers pour assurer une bonne optimisation en matière de référencement naturel. Ces choses-là sont un brin plus technique que cela… Par exemple sur cette page, un brin plus complète sur la question.

Le moteur de recherche sur internet est comme un critique gastronomique !

Pour filer la métaphore culinaire, imaginez les moteurs de recherche comme d’anciens cuisiniers devenus des critiques gastronomiques. Ces derniers sillonnent la ville pour dégoter les meilleures tables pour leurs clients, selon les envies exprimées par chacun d’entre eux (Manger japonais ? Mexicain ? Français ? Pour petit budget ? Plutôt luxueux ? Bonne carte des vins ?).

Le critique culinaire note chaque plat et sa réalisation l’intéresse autant que son goût, sa texture ou sa présentation. Après s’être penché sur tout cela, le critique effectue un retour objectif sur ce qu’il vient de manger à un instant T, c’est ce qu’il fait apparaître sur son guide gastronomique.

Cependant, le critique repasse régulièrement pour voir si le restaurant a évolué et ce qu’il propose de nouveau. Il met ainsi à jour son guide… plusieurs fois par semaines.

De la même manière, les moteurs de recherche s’intéressent pêle-mêle aux pages des sites web, articles, vidéos et images en les classant selon des critères objectifs tels que :

  • la manière dont les contenus sont rédigés. Une rédaction web SEO améliore les performances du contenu et vous aide à vous positionner sur les mots-clefs de votre choix ;
  • le site sur lequel les contenus sont placés. Ici, les moteurs de recherche comme Yahoo, Bing ou Google analysent la popularité du site ainsi que ses performances techniques. Les moteurs de recherches souhaitent mettre en avant les contenus les plus travaillés mais également ceux qui sont les plus pertinents pour les internautes. L’accessibilité de l’information, quel que soit le support (ordinateur, tablette ou mobile) ainsi que la facilité de lecture importe autant à Google que l’information brute ;
  • les interactions qu’a suscitées le contenu. Plus un contenu est partagé via des partages de liens (backlinking), plus Google juge le contenu en question pertinent.

En tant que créateur de contenu, seule la partie purement rédactionnelle (la rédaction web SEO) est entre vos mains… et c’est déjà beaucoup ! Si vous ne savez pas comment vous y prendre, cela tombe bien car c’est le métier des rédacteurs-concepteurs.

Ces 4 missions stratégiques à confier à un rédacteur-web

La recette originale des chefs pour écrire des contenus cinq étoiles

Enfin, vous l’attendiez : la recette pour des contenus qui font saigner les gencives et mettent le feu à la bouche (donc saliver, CQFD).

Place à la synthèse pour forger vous-mêmes, gratuitement, des contenus impérissables qui continueront d’attirer puis de captiver vos lecteurs, des mois après leur date de publication initiale.

  1. Prenez un sujet pas trop faisandé et dont vous connaissez l’origine.
  2. Sectionnez dans le sens des fibres pour mettre à plat l’argumentaire. Le résultat doit être lisse avec des bords nets. Au besoin, un coup de rhétorique et de vulgarisation aidera à attendrir la chair de votre contenu !
  3. Du fiel de copywriter pour relever le style. Les plus tenaces l’utilisent en marinade. Attention à ne pas laisser poser trop longtemps car ça corrode ! Je préconise un petit soupçon d’amertume ici ou là, contrebalancé par une saine douceur dans le choix des mots.
  4. Vient ensuite l’étape de la cuisson. Mieux vaut connaître les réglages SEO du four pour assurer une cuisson à cœur. Trop ou pas assez cuit et le potentiel gustatif du contenu s’en trouvera affecté. Celui-ci ne sera pas présenté de la même manière sur la carte du menu. Vous désirez que votre plat soit programmé tout en haut du menu dégustation, n’est-ce pas ?
  5. Enfin, ne négligez pas la présentation. Personne ne voudra goûter à votre contenu si vous sortez du frigo un vieux tupperware bordé d’aluminium. Choisissez le contenant adapté et la disposition qui met le plus en valeur vos mets pour une diffusion qui ciblera efficacement les lecteurs que vous visez. Plutôt ambiance pique-nique ? ⛱ On privilégie les canaux B2C comme facebook, Instagram, Twitter ou Tik Tok. Un buffet après un séminaire d’entreprise ? LinkedIn, s’impose alors. Attention à ne pas froisser les invités. Le service doit être IR-RÉ-PRO-CHABLE si vous voulez que les clients continuent d’affluer.

Vous aussi, bâtissez une stratégie de contenus premium impérissables en suivant notre recette content marketing

En résumé, ça donne :

  • Trouver un sujet intéressant puis le travailler ;
  • Ecrire un contenu clair, instructif, abordé sous un angle singulier. L’enchaînement des idées doit être fluide ;
  • Relire pour peaufiner son style jusqu’à satisfaction ;
  • Assurer le SEO, notamment grâce à des titres et sous-titres optimisés ;
  • Publier puis promouvoir le contenu sur les réseaux sociaux et autres canaux digitaux appropriés.

Comme dans toutes les recettes, chaque mamie possède, dans son placard, un petit papier froissé qui contient une variante inédite qui donne son goût inimitable à chaque met. Pour parvenir à un résultat du genre, il vous faudra pratiquer encore et encore, jusqu’à développer au fil du temps votre propre coup de main… Ou bien faire appel à un de nos cuistots-rédacteurs pour vous accompagner dans la réalisation de délicieux contenus en ligne, contactez-nous.

Comme d’habitude, retrouvez l’infographie de synthèse avec la recette ultime pour créer des contenus authentiques et impérissables.


[1] Expression alsacienne signifiant « c’est parti ! »