Ce que vend (vraiment) un concepteur-rédacteur web !

Ah, le concepteur-rédacteur… Tantôt confondu avec le rédacteur web, tantôt loué sous l’appellation hautement bankable de copywriter, le concepteur-rédacteur est un professionnel de l’écrit et de la communication. Ce dernier est chargé de rédiger les messages publicitaires, mais pas que ! Plus largement, le concepteur-rédacteur imagine des textes qui produisent un effet sur son lectorat : ils émeuvent, poussent à l’achat, convainquent, informent, transmettent des valeurs, portent la vision d’un dirigeant. Au pays de la Sorbonne et des lettres, payer quelqu’un pour écrire ses textes professionnels semble encore parfois relever de la science-fiction. Quelle est la plus-value d’un concepteur-rédacteur sur votre business ? Pour le savoir, récit d’une anecdote d’entrepreneure à la recherche de la (vraie) proposition de valeur du concepteur-rédacteur.

Histoire vraie : un client se méprend sur la proposition de valeur que j’offre en tant que rédacteur web

Cette petite histoire est une histoire banale pour la profession et, sans doute, banale pour bien des prestataires de services.

Un client avec lequel j’ai déjà travaillé à mes débuts me contacte car il est en train de créer un site vitrine pour son entreprise. Le design du site est prêt, reste à concevoir les textes de la page d’accueil ainsi que ceux des trois ou quatre sous-pages supplémentaires. Un travail que j’ai l’habitude de réaliser, en somme, qui s’annonce plutôt facile. Nos précédentes collaborations se sont bien passées.

Pour donner quelques éléments de contexte supplémentaires, sachez qu’il s’agit d’un petit entrepreneur qui propose un service de proximité à ses clients. Malheureusement, en faisant mes premières recherches, je constate qu’il y a pas mal de concurrence sur son créneau et sur les mots-clefs qu’il vise.

Consciente de la taille de la structure, et afin de ne pas léser cette personne, je décide de tarifer à l’heure plutôt qu’à la valeur intrinsèque de la prestation. Je sais que je ne vais pas prendre trop longtemps pour cette mission. Je planifie donc le temps nécessaire pour l’intégralité du projet et envoie un devis.

En le recevant, le client s’étonne de mon tarif qu’il juge élevé pour « quelques pages web ». Un brin de pédagogie s’impose.

La valeur qu’un concepteur-rédacteur apporte à ses clients

Cette mésentente initiale pose la question de la valeur apportée par le concepteur-rédacteur. L’étonnement et le refus de payer proviennent d’un différentiel d’appréciation : clairement, mon client ne comprend pas ce que je lui vends exactement.

J’ai écrit un précédent article sur les 4 missions stratégiques à confier à un rédacteur web afin de sensibiliser à la valeur des professionnels de l’écrit. Cependant, ici, cette petite histoire m’offre l’occasion d’aller plus loin dans ma réflexion.

Contrairement aux idées reçues, un rédacteur (rédacteur web ou copywriter, l’un comme l’autre) ne vend pas uniquement du texte. Ce sont les performances du texte et sa valeur marketing, communicationnelle et symbolique qu’il vend.

Ainsi, j’ai expliqué à mon client que, lors de la prestation de rédaction de contenus web dans le cadre d’un projet de création site web, je :

  • mets en avant sa singularité et vends ce qui le différencie par rapport à ses concurrents et le rend unique sur son marché aussi concurrentiel soit-il ;
  • vends un contenu de site qui lui ressemble ;
  • vends des mots qui resteront sur la toile des années sans lui porter préjudice ;
  • vends de la persuasion, de la fluidité, de la clarté ;
  • vends un contenu de site qui continue d’être, techniquement, honorable, même après plusieurs années, lorsque les concurrents aux sites plus vieux auront enfin décidé d’investir dans un site web de qualité, afin que ces derniers ne lui passent pas devant trop facilement ;
  • vends un texte à la hauteur des ambitions qu’il se donne ;
  • vends son sésame digital : la preuve tangible qu’il fournit à ses clients, ses partenaires, ses futurs employés qu’il a les deux pieds dans le monde d’aujourd’hui. Bref, qu’il est et reste à la page.

Voilà une partie des choses que je vends quand je travaille sur un projet de site web. En revanche, je ne vends pas « de pages de sites » ni même « des articles de blog web SEO ».

Le rédacteur web dans le digital : le souffleur de texte dans les coulisses de l’internet

Contrairement à ce que nous pensons intuitivement, depuis l’avènement d’internet nous n’avons jamais autant baigné dans l’écrit. Certes, il ne s’agit pas de romans, mais les textes sont partout.

Le texte des publicités, des posts et des fils des réseaux sociaux, des mails, les newsletters, parfois même les sous-titres des vidéos qu’on passe sans allumer le son. Ils nous entourent, nous cernent, cherchent à sortir du lot.

Le foisonnement impose en revanche de nouveaux formats, plus courts.

Le rédacteur web hisse votre site au niveau des standards de la toile

Rappelez-vous : vous n’avez que quelques secondes pour capter l’attention d’un internaute lorsque ce dernier découvre votre homepage. Quel effet produit donc un texte branlant sur un site de PME qui vend ce que d’autres vendent ?

Quelques éléments de réponses : un manque de crédibilité, de la perte de confiance, de la préférence pour un concurrent qui respecte les standards de qualité implicites qui sont ceux d’internet aujourd’hui, un effet d’amateurisme, de la difficulté à comprendre le service, etc.

Mon expertise n’est évidemment pas la seule qui entre en jeu pendant la conception ou la refonte d’un site web. Cependant, elle a son importance car elle donne de la crédibilité et de l’assise à une entreprise.

Puisqu’une image vaut mieux qu’un long discours, voici une analyse de site pour des ébénistes indépendants à Toulouse. J’ai choisi de comparer deux sites. Sans surprise, le site plébiscité par Google (et donc par les internautes) affiche de meilleurs performances par rapport au site le moins bien travaillé. Ce dernier finit dans les dernières pages, à un endroit où personne ne peut tomber dessus.

À ne pas oublier : le concepteur-rédacteur est avant tout un professionnel de l’écrit !

Mon approche de la rédaction pour les entreprises est pluridisciplinaire : rédaction web SEO, gestion de projet, marketing digital, sciences humaines, vulgarisation sont des techniques et des domaines qui s’entrepénètrent et s’entrefécondent. Cela demande un professionnel qualifié et pas un « pondeur de texte à la ligne ».

Si j’avais voulu être payée 0,04 ct le mot, je ne me serais pas embêtée à finir mes études supérieures.

Tout dépend de l’objectif et du budget que les entreprises acceptent de mettre dans leurs projets marketing et communication. Je comprends que certaines entreprises ne puissent pas s’offrir mes services parce qu’elles débutent. Je suis prête à faire une marge d’efforts, notamment pour les projets qui ont un impact positif sur la société.

Pour aller plus loin : le rédacteur est un professionnel de l’impact du texte.

Que vendent vraiment les entrepreneurs et les prestataires de services ?

Vous aussi, je suis persuadée que vous ne vendez pas un vêtement, un CRM ou une formation. Vous vendez, en premier lieu, un gain de temps, une expérience différente, une révolution dans les process internes de vos clients, un sentiment de bien-être et de sécurité, lesquels se matérialisent in fine, concrètement, par un produit, un service ou un bien de consommation.

Ne l’oubliez jamais, ni pour vous, ni pour les prestataires que vous embauchez.


Ma plume est prête à traduire ce que vous vendez vraiment et à apporter de la valeur à vos communications d’entreprise. Contactez-moi ici pour des textes qui vous ressemblent.