Moodboard, l’allié insoupçonné du créateur de contenu

Sensé donner le ton à une future création graphique, le moodboard est au départ une planche sur laquelle on colle, selon les goûts et l’humeur du moment, des textes, des photographies, des illustrations ou dessins. Cet instantané sert à ébaucher l’univers pictural, le style et l’ambiance du projet envisagé : charte graphique pour une entreprise, story-board pour un film, jeu vidéo ou bande dessinée, esquisse d’une couverture de magazine, le moodboard s’utilise généralement dans les premières phases du développement d’un projet. Il sert alors de document de référence à partir duquel le graphiste voire les autres professionnels de l’équipe vont pouvoir travailler. Cependant, grâce aux nouvelles technologies, le moodboard quitte le domaine du graphisme et de l’illustration stricto sensu pour séduire d’autres professionnels créatifs et artistes. À travers un billet plus intime que de coutume, je vous dévoile les usages insoupçonnés du moodboard pour tous les créateurs de contenus et webmarketers. Il deviendra votre meilleur compagnon pendant un brainstorming et l’allié de vos rushes créatifs.

La recette pour écrire des contenus authentiques et impérissables

L’outil de travail qui lie le prestataire à son client : des fondations projet solides

Le moodboard est initialement réservé aux graphistes, designers, illustrateurs, agences de communication et aux artistes. Ces professionnels du secteur de l’image, du design et de l’illustration s’en servent pour incarner leurs idées. En collant des éléments hétéroclites sur une planche, le professionnel rend ainsi tangible un univers pictural. Traduite en français par planche à tendances, ce document donne un aperçu du style qu’il envisage pour son futur livrable à son client.

Les mots et concepts graphiques sont souvent insuffisants pour s’assurer que deux personnes sont sur la même longueur d’onde : tant que l’illustration n’est pas figée sur le papier, chacune des parties peut imaginer un rendu très différent. Rappelez-vous, quand vous vous promeniez avec votre ami. Vous avez vu une belle robe rouge au détour d’une vitrine et vous hésitez à l’essayer, mais votre ami hausse les yeux. Il ne comprend pas ce que vous trouvez à cette robe orange. Après une mise au point, il s’avère que le rouge de l’un est l’orange de l’autre.

Aussi, grâce à cette planche magique, le professionnel de l’image assure ses arrières. Le support fait alors office une référence visuelle,. Le moodboard est donc très utile au commencement d’un projet créatif, il fait généralement partie des premières ébauches transmise par un freelance à une agence de communication ou à un client. En outre, certains professionnels réalisent même plusieurs version afin de laisser leur client leur montrer quel univers, atmosphère ou couleurs ces dernières préfèrent.

Si le client valide le moodboard, l’indépendant peut ensuite démarrer. Il se met donc au travail en réalisant sa story-board, sa planche de bande-dessinée ou sa couverture de magazine.

Comment augmenter les ventes grâce au marketing digital et à la création de contenu ?

Un moodboard comme visuel ou illustration pour garnir vos textes et contenus sur le web

L’émergence de nouveaux outils, et ainsi l’accès aisé à des banques d’images et d’illustrations, ont amené la popularisation du moodboard. Les planches numériques ou digitales ont progressivement remplacé les moodboard papier. De plus, tout le monde peut aujourd’hui créer ses propres planches pour le plaisir mais aussi pour produire soi-même de très beaux visuels à moindre frais.

Le moodboard devient un support tendance. Harmonieux et fourmillante de détails, la planche d’illustration a le chic pour attirer l’œil du public. Plutôt que de chercher une image libre de droit dans une banque à image et risquer d’illustrer notre article avec un support réutilisé des centaines de fois, le moodboard offre un support de communication original. C’est l’occasion de se démarquer.

Je ne dispose pas de meilleur exemple de moodboard aussi réussi que celui du montage qui illustre le festival web de la création de contenu. J’ai eu la chance de participer à la seconde édition et d’assister à l’atelier qui ouvrait le festival cette année. Ce dernier avait pour thème… le moodboard, c’est dire la hype de cette petite chose !

Pour faire son propre moodboard, des solutions en ligne comme Canva ont ma préférence car la plateforme centralise tous les outils nécessaires, un gain de temps énorme pour les indépendants de la communication et du webmarketing. Images, dessins, typographies originales, GIFS, effets et filtres, l’essentiel est à portée de main. Toutefois, les plus aguerris préféreront réaliser leur moodboard de façon artisanale grâce à un logiciel de retouches photo et de dessin comme Photoshop, InDesign ou Illustrator.

Capturer l’humeur du moment sur un moodboard pour s’inspirer et inspirer les autres

Le moodboard serait la version picturale du haïku, ces petits poèmes japonais qui décrivent la nature pour transmettre une émotion fugace. Grâce à la superposition d’éléments hétérogènes, la planche à inspiration traduit l’ambiance d’une création mais aussi, et surtout, l’humeur du moment de l’artiste.

Extrait du processus de vente d’une prestation, le moodboard devient l’outil du créateur au service de son inspiration. En jouant avec les éléments, le moodboard permet d’entrer dans un état d’esprit propice à la créativité et à l’imaginaire. Remplir la feuille blanche et choisir des éléments qui s’assemblent correctement nécessite à la fois de la concentration et une attention continue aux détails. Me pencher devant ma planche numérique m’oblige à faire abstraction de mon environnement. Je suis alors prête à créer.

En tant que rédactrice, le moodboard me permet également d’intercaler des moments de dessin pendant mes sessions d’écriture. Cela m’évite la stagnation et rafraîchit mon cerveau.

Vous avez sans doute déjà ressenti cela : à force d’écrire, votre cerveau s’engourdit. De mon coté, je perds en vitesse mais surtout en précision. J’ai alors l’impression d’écrire comme un robot. Je suis alors obligée de quitter l’ordinateur pour m’aérer, faire des courses, dormir ou cuisiner, n’importe quoi qui ne soit pas de l’écriture. Le moodboard est désormais une solution.

Un nouveau moyen de brainstormer et d’élargir son horizon

Plus qu’un jeu ou un passe-temps créatif, le moodboard revêt une utilité concrète. Il m’est ainsi bénéfique pendant mes projets, en phase d’idéation de mes écrits professionnels et textes personnels. Même si je ne le montrerai jamais à mes clients, j’ai désormais l’habitude de faire un moodboard à la fois pour entrer dans des dispositions mentales propices mais également pour m’aider à approfondir ma réflexion.

Ainsi, si j’ai besoin de m’immerger dans une ambiance spécifique pour créer une scène, mettre des images, des couleurs et des sensations particulières sur ma feuille vierge m’aide à imaginer cette dernière. Le moodboard facilite la description et me permet d’initier le travail d’écriture.

De plus, lorsque je planche sur une idée que j’ai du mal à aborder de prime abord, je me sers d’une planche à humeur pour explorer les concepts liés à cette idée. Je prends le temps de noter le ou les mots-clefs de mon texte sur ma feuille puis je cherche des images pour les illustrer. En premier, les raccourcis les plus évidents me viennent. L’espace se remplit d’éléments assez communs. Puis, en décantant, je commence à réaliser des liens plus riches, à disposer d’idées originales.

Lorsque nous songeons à une chose, les souvenirs les plus frais, les idées les plus habituelles, surgissent en premier. Pour aller plus loin et susciter de nouvelles connexions, il faut solliciter sa mémoire. Je n’aurais pas forcément la même patience ni le même rendu pendant mes brainstorming sans moodboard.

Summer Content Challenge : 3 astuces pour pimper son contenu pour l’été

Conclusion

Amis créateurs, indépendants, freelances, entrepreneurs, je vous invite, vous aussi, à faire au moins une fois l’expérience de la planche à humeur. Je suis sûre que la découverte d’un nouveau format (voire d’un nouveau medium) stimulera votre imagination et vous permettra d’aborder vos projets d’un œil neuf.


Pour tous vos projets de rédaction de contenus, n’hésitez pas à me contacter.